Les objectifs de la thérapie humaniste


 Les objectifs de la thérapie

  • Aider le consultant à repérer les émotions négatives qui le perturbent. Repositionner les émotions sur le « je » – Je ressens telle émotion ! 
  • Être un miroir neutre, objectif et bienveillant. Afin de permettre au consultant de percevoir plus clairement ses motivations, émotions, zones de faiblesse et de force…
      • Rendre le sujet responsable et lucide.
      • Améliorer ses relations avec lui même puis avec les autres, en sortant des jeux psychologiques.
      • L’amener à identifier ses besoins afin de faire des choix « adultes ».
      • Soutenir le consultant dans sa conquête de l’autonomie. Qu’il soit acteur et auteur de sa vie, pour se libérer de ses chaînes.
      • L’accompagner dans les passages difficiles : refus de changement, peur de l’inconnu, retour de souvenirs douloureux…

      Les maîtres mots : Patience, Bienveillance, Respect, Empathie. 


      L'approche humaniste est basée sur la capacité de l'être humain à diriger son existence et à se réaliser pleinement. L'accent est mis sur la capacité de la personne à prendre conscience de ses difficultés et de ses ressources et de modifier en profondeur sa façon d'être et d'agir.

      Le thérapeute facilite l'exploration de soi engagée par la personne et l'expérimentation de nouvelles façons d'être et d'agir. Il aide le client à développer des habiletés à utiliser son processus de croissance afin de lui permettre de transformer un problème à un retour à l'équilibre.

      Par exemple : étant dans une pièce, si je constate que j'ai froid, il me faudra franchir certaines étapes pour retrouver l'équilibre de mon bien-être thermique. Il me faudra être à l'écoute de mon problème, le ressentir, choisir une solution possible, me mobiliser pour y répondre et agir. C'est ce qu'on appelle le cycle du contact en Gestalt.

      Face à chacun de nos problèmes psychologiques il est possible de retrouver l'équilibre si l'on consent à franchir toutes les étapes qui mènent à une solution, même si c'est évidemment parfois beaucoup plus complexe.

      Dans cette même approche, on accorde aussi beaucoup d'importance à affronter les problèmes existentiels tels la mort, la solitude, la finitude, la liberté (qui font parfois avorter une psychothérapie lorsqu'ils sont ignorés) et la résolution des transferts (les problèmes relationnels non-résolus avec nos parents et que l'on perpétue dans l'ensemble de nos relations).

      Ce type de psychothérapie lorsque mené à terme (3 à 5 ans) apporte à la personne la capacité de gérer sa vie de façon efficace, de se développer pleinement et de faire les choix qui lui conviennent vraiment afin d'atteindre un niveau de liberté et de bien-être appréciable. Ce genre de psychothérapie mise sur la capacité de développement de la personne.